L'HÔPITAL UNIVERSITAIRE D'HEIDELBERG INSTALLE UN SYSTÈME D'AUTOMATISATION DE LABO

Lorsqu'un institut d'études approfondies fondé il y a 100 ans et une société qui repousse les limites du diagnostic s'associent pour redéfinir les outils de diagnostic microbiologique, le monde de la santé progresse.

Inauguration of Laboratory (from left): Silvia Hardenbol, Business Director Central Europe, BD Life Sciences - Diagnostic Systems; Patrick R. Murray, PhD, Sr. Director, Worldwide Scientific Affairs, BD Life Science - Diagnostic Systems; Irmtraut Gürkan, Business Director, University Hospital Heidelberg; Prof. Dr. Klaus Heeg, Medical Director, Department of Medical Microbiology and Hygiene; Prof. Guido Adler, Chief Medical Director and Chairman of the Board.
Inauguration du laboratoire (en partant de la gauche) : Silvia Hardenbol, Directrice Commerciale Europe Centrale, BD Life Sciences - Diagnostic Systems; Patrick R. Murray, PhD, Directeur Sr, Affaires scientifiques Monde, BD Life Sciences - Diagnostic Systems ; Irmtraut Gürkan, Directeur commercial, Hôpital universitaire de Heidelberg ; Prof. Dr. Klaus Heeg, Directeur médical, Département de microbiologie médicale et d'hygiène ; Prof. Guido Adler, Directeur médical en chef et Président du conseil.

En coopération avec BD en Allemagne, l'hôpital universitaire de Heidelberg a acheté le système d'automatisation complète de laboratoire (ACL) BD Kiestra™ pour son laboratoire microbiologique. Grâce au système BD Kiestra™, BD et l'hôpital universitaire de Heidelberg apparaissent comme des partenaires novateurs dans une entreprise visant à diminuer les infections nosocomiales par une détection et une analyse plus rapides des microbes et en démarrant par conséquent le traitement adéquat plus vite. C'est non seulement dans l'intérêt des patients -cela réduit le temps passé à hôpital et la fatigue qu'une infection pourrait leur infliger- mais également de réduction des coûts engendrés par ces infections au niveau de l'ensemble du système des soins.

L'ouverture du système ATL de BD Kiestra a également donné le jour à une autre initiative de BD et de l'hôpital universitaire de Heidelberg : une étude qui examinera comment l'automatisation peut contribuer à éviter la propagation des microbes en hôpital et à améliorer la façon de gérer la résistance aux antibiotiques. Ces deux éléments sont des défis clés auxquels sont confrontés les établissements médicaux en Allemagne.

Dr Klaus Heeg, Directeur médical de l'Institut de microbiologie médicale et d'hygiène, s'est exprimé au sujet de l'état actuel des infections nosocomiales et de la résistance aux antibiotiques en Allemagne. « Si nous pouvons être plus rapides pour reconnaître une infection et le germe exact qui l'a provoquée, nous pouvons commencer le traitement adéquat plus vite. Nous pouvons également isoler les patients infectés plus rapidement pour réduire le risque de contagion et aussi les sortir d'isolement lorsqu'ils sont soignés. Grâce à des études, nous savons que le fait de démarrer le traitement adéquat après un diagnostic rapide peut réduire à la fois la gravité et la durée d'une infection et accélérer la vitesse de guérison du patient. Ce sont nos objectifs pour les deux prochaines années ».

Irmtraut Gürkan, Directeur commercial de l'hôpital universitaire de Heidelberg commentait : « Si un diagnostic n'est pas clair, le patient doit être placé en isolement, ce qui complique les opérations dans un service et restreint les capacités. Un diagnostic rapide est donc plus économique. Sans automatisation, on ne pourrait gérer la multiplication des demandes auprès des laboratoires qu'en augmentant le personnel ».