AMÉLIORER L'INSULINOTHÉRAPIE EN CHINE

Pour la plupart des gens, les soins de santé sont un sujet personnel, vécus par un patient et pratiqués par un professionnel. Mais pour un petit groupe d'individus spécialisés dans la recherche sur les résultats en économie de la santé (HEOR), l'expérience peut toucher un pays. BD emploie ce type de réseau d'associés très qualifiés qui recherchent des endroits où les communautés sanitaires pourraient tirer profit de l'adoption de pratiques vérifiées et de la présentation de preuves pour appuyer ces pratiques auprès des plus hautes autorités.

Diabetes patients practicing injection techniques.
Des diabétiques s'entraînant aux techniques d'injection.

Un exemple de ce type d'activité se déroule en République populaire de Chine. Il y a plus de deux ans, une équipe transverse de BD, en charge des affaires médicales, du marketing, des procédures du domaine public et des relations avec le gouvernement, a été mise en place pour évaluer une stratégie afin d'accélérer l'accès au marché des aiguilles à stylo en Chine. Pour atteindre cet objectif, il fallait que la procédure de remboursement du gouvernement pour les aiguilles à stylo soit réévaluée et ajustée.

Preparing an insulin pen.
Préparation d'un stylo à insuline.

Pour faciliter les discussions basées sur des preuves, le groupe a mis au point des outils de communication sur le terrain ciblant les parties prenantes du remboursement au niveau national, provincial et municipal. BD en Chine a également investi dans un leader HEOR régional pour renforcer davantage la collaboration transverse. L'équipe a lancé de nouvelles études en collaboration avec les affaires médicales, entre autres la première étude clinique HEOR sur la charge clinique et économique de la lipohypertrophie, une masse sous la peau provoquée par l'accumulation de tissu adipeux sur le site de multiples injections d'insuline sous-cutanées. Cette maladie peut modifier le délai d'action et la quantité d'absorption de l'insuline, un problème qu'il est possible de relativiser en éduquant les patients à la rotation du site d'injection.


L'équipe HEOR - de gauche à droite : Doreen Dong (Affaires médicales) ; Lichun Jiang (Soins du diabète) ; Xiaoxiao Ren (Affaires publiques et Communications) ; Anita Wei (Affaires publiques et Communications) ; Shirley Xia (Affaires gouvernementales); Danny‎ Chu (Soins du diabète); Julia Liu (Affaires publiques et Communications); Steven Wei (Affaires médicales);Benson H (Recherche et développement) ; Arthi Chandran (HEOR) ; Fiona Wang (Soins du diabète).

L'autre défi à relever pour le groupe HEOR a été de décourager la réutilisation des aiguilles pour l'injection d'insuline. Une enquête menée en Chine en 2013 a révélé que sur un échantillon de 3 393 patients, 80 % d'entre eux avaient l'habitude d'utiliser la même aiguille trois fois dans un souci d'économie.1 Une étude sur la réutilisation a été mise en place et elle a apporté des données convaincantes sur l'impact budgétaire du remboursement des aiguilles à stylo. D'autres outils de communication ont été produits et présentés lors d'une réunion pour les législateurs et les parties prenantes au niveau national, des provinces et des communautés.

Suite à cette collaboration et au plaidoyer basé sur des preuves probantes, une nouvelle procédure de remboursement a été approuvée pour les produits de soins liés au diabète dans les provinces de Jiangsu et d'Hebei, avec la possibilité d'un meilleur accès et d'une meilleure injection pour des milliers de diabétiques ainsi que des économies potentielles pour le fournisseur. Le travail de l'équipe HEOR et de ses collaborateurs fonctionnels en Chine continue alors que le succès de l'adoption de cette procédure ouvre des opportunités dans d'autres provinces à travers le pays, avec 80 millions de « vies couvertes » qui bénéficient déjà des nouvelles procédures.

1T Liu, B Cui, J Zhong, Z Zhao, K Yu, L Tao, X Ren. Situation and Impact of Insulin Pen Needle reuse for Patients with Diabetes in China